Galerie du Pistolet d'Or - Achat et vente de tableaux

subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link
subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link
subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link
subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Lode Matthijs (Anderlecht, 1915 - Sclayn, 1995)

Ce tableau a été vendu par la Galerie du Pistolet d'Or

Ce pastel a été vendu par la Galerie du Pistolet d'Or

Peintre. Formation à l' Ecole des Arts Décoratifs à Anderlecht, a été conseillé et aidé par Jos Albert et Félix De Boeck, mais en grande partie autodidacte. Prix "Art Jeune" en 1945 et 1946. Evolue de l' impressionnisme avec des sujets religieux et des vues forestières en passant par l' abstraction sobre (1960-1965) à un style expressionniste très synthétique. A notamment peint des intérieurs, des sujets religieux, des compositions, des natures mortes et des tableaux ruraux. S' il fallait chercher une parenté à l' œuvre de Lode Matthijs, ce pourrait être avec l' intimisme de fauves brabançons comme Louis Thévenet ou Jos Albert (dont il reçut les conseils à ses débuts), mais plus encore avec la grande lignée symboliste de Gauguin, des Nabis et de l' école de Pont-Aven, à la fois pour la résonance psychologique de sa figuration recueillie et pour la simplification expressive des formes, bâtie sur l' utilisation d' aplats colorés et irréalistes. Dans les spectacles naturels de cette Ardèche si familière à Matthijs, comme dans les scènes bretonnes des artistes de Pont-Aven, des notations de mémoire, retranscrites à l' aide d' arabesques décoratives et de schématisations expressives, suffisent à créer des équivalents formels imprégnés d' une haute charge poétique grâce au pouvoir de la couleur que l' artiste traite en composant sa palette sur l' opposition entre tons chauds et froids, en accordant les couleurs pures aux tons rompus. Grand fut l' étonnement des admirateurs du peintre et de la critique lorsqu' en 1962 Lode Matthijs exposa des compositions d' inspiration abstraite et de tendance lyrique des peintures d' une douce géométrie intériorisée, aux tons feutrés dominés par les bleus, mais également des assemblages de bois tels que le pratiquait à l' époque un Vic Gentils ou une Louise Nevelson. Vers 1965, Lode Matthijs revient toutefois à la figuration lorsqu' il découvrit la Haute-Ardèche où il allait désormais résider une partie de l' année. Vers 1975, le peintre haussa sa palette et transposa le jeu des apparences en accords de couleurs saturées; à cet égard, certaines marines et vues portuaires font penser au Derain fauve des vues londoniennes. Sous l' effet de pressions psychologiques, les formes subissent chez Matthijs des distorsions de nature expressionniste qui font des paysannes d' Ardèche, des chiens hurlants et des chasseurs étranges dans la forêt, les cousins germains des êtres chers aux expressionnistes nordiques comme Munch ou Spilliaert. Malgré le ton intimiste qui commanda toute sa production picturale, Lode Matthijs insuffla toujours dans ses œuvres un sentiment diffus d' angoisse, une sorte de tourment larvé, que l' image extérieure ne laisse guère pressentir, mais dont on devine la sourde présence à travers les subtiles transformations stylistiques et la mise en scène de sujets servis par une dramaturgie intimiste et mystérieuse.

Ce tableau a été vendu par la Galerie du Pistolet d'Or

Galerie du Pistolet d'Or rue du Hautbois, 35 - 7000 Mons

065/317097 ou 0479/965963

T.V.A. : BE0783136032

Ouvert le lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi de 14h30 à 19h.

Email: info@galeriedupistoletdor.com