Galerie du Pistolet d'Or - Achat et vente de tableaux

subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link
subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link
subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link
subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

George Creten (Saint-Gilles, 1887 - Uccle, 1966)

Cette aquarelle a été vendue par la Galerie du Pistolet d'Or

BIOGRAPHIE:

Peintre. Fils d'un peintre décorateur. Il suit quelques cours de sculpture chez G. et J. Dillens et quelques leçons de peinture chez J. Delville à l'Académie de Bruxelles (1904 - 1906), mais il est en grande partie autodidacte. L'étude de la sculpture développera chez l'artiste le sens du volume qui caractérisera toute son oeuvre picturale, surtout des portraits de femme, des nus. Malgré de nombreux amis parmi les artistes de l'époque, il reste très indépendant et ne s'intègre à aucun groupe. En 1904, lors d'un séjour à Ostende, où il aide son père dans la décoration du Kursaal, il fait la connaissance d'Ensor, pour qui il conçoit une grande admiration et dont il subira l'influence. Il est à Paris au moment où s'annonce le fauvisme. A partir de 1910, il se révèle en Belgique comme un coloriste fervent et travaille en touches larges et dans une palette claire. Dans les années 20, il rejoint la tendance expressionniste et son style devient d'une construction plus sévère et plus stylisée. Il travaille étroitement avec les Galeries "Sélection" et "Le Centaure". Il s'inspire surtout de la femme, représentée nue et mystérieuse, mais peint aussi des paysages, des natures mortes et des portraits. Vers la fin de sa vie, il est revenu à un style plus naturaliste.

Cliquez sur l'image pour lire la description de l'aquarelle

Galerie du Pistolet d'Or rue du Hautbois, 35 - 7000 Mons

065/317097 ou 0479/965963

Ouvert le lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi de 14h30 à 18h.

T.V.A. : BE0783136032

Email: info@galeriedupistoletdor.com