Galerie du Pistolet d'Or - Achat et vente de tableaux

subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link
subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link
subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link
subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Henri Kerels (Molenbeek-St-Jean, 1896 - Ixelles, 1956)

Ce tableau a été vendu par la Galerie du Pistolet d'Or

Peintre, graveur et écrivain. Henri Francois Louis Kerels naît à Molenbeek-Saint-Jean le 8 aout 1896 et décède le 15 décembre 1956. Très jeune, avant de s'adonner au dessin et à la peinture, il exerce plusieurs professions comme cordonnier... et fait également partie d'une troupe d' acrobates, de clowns et de funambules. Il suit les cours à l' Académie des Beaux-Arts de Bruxelles en 1914 et 1915 puis à l' Académie Libre "L'Effort". Il devient l' élève de l' atelier du peintre Kurt Peiser et fréquente également les cours de littérature de l' écrivain Georges Eekhoud. Excellent dessinateur, il se fait connaître en illustrant pour un éditeur une série de 400 planches pour un manuel de cordonnerie. Il traite ses sujets avec ferveur et exactitude. Son talent d' interprète des métiers lui vaut d' être publié dans des revues destinées à l' enseignement. En 1924, dans la revue "Savoir et Beaute", l' ecrivain Georges Eekhoud écrit l' admiration qu' il éprouve pour les dessins de son ami H. Kerels. Pendant des années, il ne produira que des dessins dont nombreux sont rehaussés de pastel. C' est en tant que dessinateur qu' Henri Kerels s' est imposé dans le monde de l' art.La Renaissance du Livre lui publie en 1929 un album intitulé "Les petits metiers" à utilisation pédagogique. Cet album comprend 10 grandes planches représentant 10 petits métiers; le sellier, le tailleur, le relieur, le sabotier, le broyeur de couleurs, le fourreur, le vannier, la brodeuse, la plumassière et le cordonnier, le tout accompagné d'un texte. Charles Conrardy disait qu' Henri Kerels s' est fait le chantre des métiers sédentaires dans cet album. Il exécute également des panneaux décoratifs en lap (produit dont la couleur est mélangée au ciment). Sa peinture est sobre et sereine avec une atmosphère intime. Il simplifie ses paysages avec une architecture nette et des fonds dépouillés. Ses sujets sont aussi bien des natures mortes, des nus, des portraits, des paysages, des scènes de genre ou des marines. En novembre 1931, il fonde avec Dolf Ledel, Oscar Jespers, Georges Latinis, Edgard Tytgat et l' écrivain Maurice Casteels, "l'Association des Artistes Professionnels Belges". Il y tiendra les fonctions de secrétaire et ensuite de president. Il prend une part active dans l' organisation de la tombola nationale des Beaux-Arts en faveur des artistes touchés par la crise économique de 1930, ainsi qu'en 1941 pour le "Secours d'hiver". En 1930 -1931, il voyage au Congo et réalise un bon nombre d' esquisses de femmes indigènes et de paysages. Parmi ses œuvres d' Afrique exposées en 1931, nous trouvons "Marché de Kinshasa", "Danseur bakumu", "Paysage a Watsa", "Lac Tanganyka"...En 1929, il devient professeur de gravure à l' Académie de Molenbeek-Saint-Josse et puis critique d' art au journal "La Lanterne". Vers 1950, Henri Kerels passe à l' abstraction informelle et fait partie du groupe "Art Abstrait" fonde à Bruxelles par Jo Delahaut.

Galerie du Pistolet d'Or rue du Hautbois, 35 - 7000 Mons

065/317097 ou 0479/965963

Ouvert le lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi de 14h30 à 19h.

Email: info@galeriedupistoletdor.com