Galerie du Pistolet d'Or - Achat et vente de tableaux

subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link | subglobal2 link
subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link | subglobal3 link
subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link | subglobal4 link
subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link | subglobal5 link
subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link | subglobal6 link
subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link | subglobal7 link
subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link | subglobal8 link

Cyr Frimout (Poperinge, 1938)

Cliquez sur l'image pour lire la description du tableau

 

 

 

 

BIOGRAPHIE:

Peintre, dessinateur, graveur. Frère de l'astronaute Dirk Frimout. Régent en arts plastiques au RNS à Gand où il est l'élève d'Octave Landuyt (1957 - 1959). En 1971, lauréat du Prix "Berthe Art" et distinction à la "Jeune Peinture Belge". A l'origine, il se rattache au surréalisme et à l'hyperréalisme et évolue vers un style de plus en plus tenté par l'abstraction, déformé. Dans la presse: "Témoigner, c'est dont il est question dans son oeuvre. Le style s'affranchit du réel, précisément pour mieux pouvoir rendre la réalité, avec une passion qui baigne dans une atmosphère de rêve. Dans son oeuvre, le jeu créatif, le climat et la création d'ambiance sont plus importants que le sujet lui-même. Le cubisme et le futurisme se mêlent et le dessin est rompu: fragmentation, multiplication, démultiplication, lignes brisées. Il n'est pas question d'images limpides et claires mais plutôt d'un jeu de transpositions. Cyr Frimout greffe ses images sur une projection dynamique, ce qui fait qu'elles n'ont plus rien de conventionnel. Ce mercellement touche également ses personnages: les profils se détachent des visages, les nez et les yeux sont inter changés; les niveaux glissent les uns sur les autres, et "Cyr Frimout est un poète. Il peint toujours ses sujets sensuels dans des couleurs harmonieuses qui vont du rouge profond jusqu'au vert serein en passant par le blanc et le jeune clair. Le chaud rayonnement qui en émane est caractéristique de son langage plastique." En 1979, il gagne un concours de l'E.S.A. avec la création d'un emblème pour la course à l'espace américano-européenne. A été professeur à l'Ecole Royale Supérieure des Arts Plastiques à Anderlecht. Œuvres dans les Musées d'Ostende et Ypres, au Cabinet des Estampes à Bruxelles.

 

CYR FRIMOUT - LA LIBRE BELGIQUE - 10/11/78.

Voici à coup sûr, l'ensemble le plus cohérent et le plus abouti de Cyr Frimout. A quarante ans, cet artiste flandrien mérite de retenir l'attention. On pourrait dire que Frimout se tient en marge de différentes tendances, proposant de la réalité des images fidèles mais selon toute une alchimie de structures fragmentées. Les éléments chez lui, n'ont rien que de très familier: coins de maison, fenêtres, palissades, bouts de jardinets, plantes grasses, souliers, verres, bouteilles, échelles, mouchoirs, écritoires....Tout en les peignant de façon scrupuleuse, sous l'éclairage de l'hyperréalisme, Frimout attache toutefois autant d'importance aux ombres que projettent ces objets sur l'environnement. Ces ombres portées deviennent ainsi plus "présentes" qu'illusoires. Exemples: une bouteille s'aplatit - avec son reflet- sur un mur, ainsi qu'une des "montres molles" de Dali; les jambes d'un personnage ont l'air de traverser une chaise comme le ferait un rayon Laser. L'intérêt de ces propositions n'a rien de gratuit. Voici qui dépasse le simple procédé trompe-l'oeil ou l'astuce narquoise. Il s'agit, en fait, pour Frimout, de fomenter une réalité approfondie, de montrer l'intégration, l'enracinement, des formes à la nature. Une osmose, à laquelle, il est difficile de rester insensible, d'autant que les couleurs élues (rouges, verts, bleus assez sourds) participent efficacement à l'aventure. Frimout gagne donc la partie, justifiant amplement les nombreuses distinctions qui ont, jusqu'ici, jalonné sa carrière, au Prix Montald, Berthe Art, Jeune Peinture belge, Bollinger ou Europe. Dans le concert national, et singulièrement dans le partie nord du pays, il bâtit une œuvre marquée au coin de l'intelligence et de l'originalité. J.P.

ŒUVRES DE CYR FRIMOUT: UNE NOUVELLE REALITE POETIQUE - LE SOIR - 11/11/78

Il est évident que Cyr Frimout a pris une part importante dans le renouvellement des sources de l'art flamand contemporain. Il a lutté à la fois contre une image quasi falsifiée du vieil expressionnisme terrien et contre la sophistication d'un hyperréalisme "trois étoiles" très à la mode dans les résidences secondaires de grand luxe.

En songeant à Cyr Frimout, à la sévérité de son engagement, nous nous rappelons irrésistiblement ce que fut le cheminement du regretté Pierre Devos, le gendre de Permeke, qui tourne le dos au grand miroir des aînés, pour suivre la voie fondamentalement différente, d'un dépouillement grave et profond, d'une poésie pure. Cyr Frimout appartient à la "vague"suivante, celle qui est aujourd'hui dans la force de la quarantaine. Depuis 1961, il a obtenu de nombreux prix dont le prix Constant Montald et une médaille de bronze au prix Europe d'Ostende - sans oublier le prix du pays du houblon cher à son coeur d'enfant de Poperinge. Dernière et flatteuse distinction en 1980, la N.A.S.A. lancera son premier laboratoire spatial; parmi les peintres européens préssentis pour réaliser l'emblème symbolisant la collaboration des chercheurs européens et américains de l'espace, Cyr Frimout a remporté le premier prix, donc son projet représentera l'Union des chercheurs de notre vieille Europe et du Nouveau Monde.

La galere Tamara Pfeiffer (avenue Louise, 94b) expose jusqu'au 26 novembre 1978 les récentes compositions de Cyr Frimout qui s'est passionné pour la réalité de l'ombre, des reflets dans le miroir de l'illusion, de la relativité et de la mouvance des rapports de l'être avec l'environnement.

L'art de Frimout fait intervenir le vent, le jardin familier, le mur, les plantes grasses, les bouteilles, les souliers, les chaises de paille, des personnages qui s'intégrent à l'ensemble palpitant des contrastes d'ombre et de lumière d'un décor de faubourg campagnard. Il y a bien là une tentative réussie d'orchestrer la réalité, selon les choix de la mémoire et la moire de l'instant privilégié. Nous aimons particulièrement la fraîcheur de cette peinture et sa vitalité inédite en un temps où l'art se fait généralement pesant et hésitant. Somme toute, l'artiste répond bien au voeu de Matisse : "Un tableau doit être une chose unique, une naissance apportant une figure nouvelle dans la représentation du monde à travers l'esprit humain." S'identifier au rythmùe de la nature - c'est une conquête- c'est la maîtrise. Paul Caso

Galerie du Pistolet d'Or rue du Hautbois, 35 - 7000 Mons

065/317097 ou 0479/965963

T.V.A. : BE0783136032

Ouvert le lundi, mardi, mercredi, vendredi et samedi de 14h30 à 19h.

Email: info@galeriedupistoletdor.com